Les écrans agissent comme une drogue sur le cerveau des enfants


Des recherches récentes de l’imagerie cérébrale montrent que les tablettes et autres smartphones affectent le cortex frontal du cerveau – qui contrôle le fonctionnement exécutif, y compris la régulation des impulsions – exactement de la même façon que la cocaïne. La technologie est tellement excitante qu’elle augmente les niveaux de dopamine (plaisir) qui encouragent inconsciemment les comportements qui activent les circuits de la récompense. Cela crée une véritable dépendance via ce que l’on nomme une boucle de renforcement.

Ce phénomène est sur-développé dans les jeux (Clash Royal, Minecraft, Candy Crush,…) mais se retrouve également dans les applications éducatives (système de récompenses, bonus à débloquer, niveaux,… déclenchent un plaisir addictif chez l’enfant).

Dr Peter Whybrow, directeur des neurosciences à l’UCLA, nomme les écrans « cocaïne électronique » et les chercheurs chinois les appellent « l’héroïne numérique. »

Cette addiction s’installe de plus en plus au cours des années tant et si bien qu’il est difficile de décrocher. Un sevrage forcé se solde souvent par des réactions violentes ou une apathie de l’enfant de l’adolescent.

Les psychologues du développement expliquent que le développement sain des enfants implique des interactions sociales, des jeux imaginatifs et créatifs, un engagement avec le monde réel et naturel, du mouvement,… Malheureusement, le monde immersif et addictif des écrans freine ou stoppe ce processus de développement.

Les préconisations sont donc :

  • aucune tablette ni smartphone avant 10 ans.

  • de responsabiliser l’enfant/l’adolescent sur une hygiène numérique en le dotant par exemple d’un chronomètre (temps de pause obligatoire + temps maxi par jour)

  • que les parents et l’entourage montrent l’exemple (pas d’écran à table ou temps d’attention exclusif à l’enfant quand il est là par exemple).

  • de favoriser les interactions sociales en directs

  • de réapprendre aux enfants à s’ennuyer afin qu’ils ré-adoptent des réflexes créatifs

  • d’informer les enfants sur le processus d’addiction qu’ils ne contrôleront pas s’ils n’en prennent pas conscience.

Et pour les télévisions, c’est encore plus vicieux puisque l’enfant est passif. Le cerveau se met dans un état proche de l’hypnose (voir TV lobotomie).

Source : Nypost

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

ADRESSE : 

Espace Familles

Foyer d'animations

Rue du Clos

74230 THONES

PERMANENCES ET TEMPS D'ACCUEIL:

Lundi : 16h30 à 18h

Jeudi : 9h30 à 11h30

Plus d'infos dans l'onglet agenda

CONTACT ET INFORMATIONS :

espacefamilles.thones@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now